Acheter un voilier, le rêve d’une vie

Vous êtes passionné de navigation et avez envie de vous acheter votre propre voilier pour vivre les mêmes aventures que feu Eric Tabarly ? Voici quelques conseils précieux pour vous offrir le bateau de vos rêves.

Quelles questions se poser avant d’acheter un voilier ?

Avant d’acheter un voilier, il y a plusieurs questions à se poser sur votre future utilisation, vos attentes esthétiques, et même votre budget. Passons en revue l’ensemble de ces critères :

  • Quel programme ?

La principale problématique est celle de votre programme. Qu’allez-vous en faire ? Du cabotage, des balades estivales, de la course, ou partir au grand large ? Serez-vous seul, en famille ou avec un équipage ?

  • Quelle longueur ?

Le programme va définir la longueur du futur bateau, et les détails de son équipement. Nul besoin d’un 12m pour partir seul, ni même d’un bateau ultra-équipé pour une sortie de quelques heures. En revanche, sur plusieurs jours, un certain confort est appréciable.
Pensez aussi sur le long terme. Quel propriétaire de voilier ne s’est jamais dit, au moins une fois, qu’un mètre de plus serait appréciable ? Car oui, un mètre sur un bateau change beaucoup de choses.

  • Quel bassin de navigation ?

Il ne faut pas négliger le bassin de navigation et les destinations envisagées. Quelles seront vos conditions de navigation, et donc les équipements nécessaires ? Même si les voiliers modernes sont polyvalents, une telle réflexion n’est pas superflue. Doit-il être transportable, quillard ou dériveur intégral ? Vous devez faire un compromis entre le bassin de navigation et votre programme, car c’est au bateau de s’adapter au programme, et non l’inverse.

  • Quel budget ?

Autre critère qui vous aidera dans votre choix : le budget. Attention aux prix masqués, auxquels il faut ajouter le prix de la livraison, le prix du démâtage/matâge (à moins de le ramener par la mer), le prix des différents équipements complémentaires (voiles, armement de sécurité…). Plus un bateau est grand et aménagé, plus son coût est élevé, cela va de soi, mais on oublie trop souvent de penser à l’après, alors que l’entretien d’un bateau s’élève à environ 10 % de son prix d’achat chaque année. À ces derniers, s’ajoute le coût des places de port (à l’année ou en transit) et l’assurance, tous deux variables selon la longueur du voilier.

  • Quel type d’amarrage ?

Comment allez-vous l’amarrer ? Au mouillage sur un corps-mort ou dans un port ? Le mouillage est l’option la plus économique, car il y a moins de structures à entretenir, mais les quillards ne peuvent pas poser, à moins d’être courageux et de béquiller après chaque navigation. Les places de port étant très recherchées, il faut souvent s’inscrire sur des listes d’attente, parfois plusieurs années avant d’obtenir une place.

Comment acheter son voilier ?

Ça y est ! Vous avez défini le modèle de voilier que vous voulez. Surtout, ne vous précipitez pas ! Trois possibilités s’offrent à vous : achat neuf, achat d’occasion, ou en leasing.

  • Neuf :

Un professionnel saura vous conseiller et établir un cahier des charges précis.

  • D’occasion

Il est fortement recommandé de faire appel à un expert, à moins de vraiment s’y connaître. Rien n’est à négliger pour éviter les mauvaises surprises. Gréements, mécanique, électricité, électronique, voiles, état de la coque, état du pont, état de l’intérieur, état du cockpit… Tout est à vérifier.

  • Le leasing (location avec option d’achat) :

Cette option comporte de nombreux avantages. Taux de TVA réduit à 10 %, taux d’intérêt très bas, transmissibilité… C’est une sérieuse piste à creuser.

Comments Off

You may also Like

×